Lyre

Sans doute le plus ancien des instruments à cordes européens, la lyre est évidemment emblématique des civilisations grecque, romaine et gallo-romaine, mais elle a été également très utilisée durant le haut Moyen Age. Son usage semble moins répandu à partir du XIe siècle en Europe occidentale, mais ses représentations sont encore fréquentes dans l'aire germanique jusqu'au tout début du XIIIe siècle. Les cordes sont simplement jouées aux doigts.

(lyre reconstituée par Benjamin Margotton d'après une enluminure du « Psautier de Bamberg » – 1ère moitié du XIe siècle).

 

Harpe

La harpe est également un instrument connu de longue date (rappelant l'epigonion grec), mais il semble qu'elle ne réapparaisse en Europe occidentale qu'au cours du XIIe siècle (certaines sculptures et enluminures du XIe siècle semblent en montrer, mais leur interprétation est sujette à caution). Dotée d'une forte symbolique chrétienne, elle est très fréquemment représentée entre les mains du roi David. Comme pour la lyre, les cordes sont jouées avec les doigts.

(harpe fabriquée en Angleterre par Busy Mole Music)

 

Psaltérion

Vraisemblablement apparu au cours du XIIe siècle, le psaltérion est une forme de cithare dont l'usage semble se répandre au XIIIe siècle, sous des formes très variées. Les cordes sont pincées avec les doigts ou avec des plectres (lamelles souples le plus souvent faites en corne, parchemin épais ou en calamus de plume).

(psaltérion fabriqué en Angleterre par Busy Mole Music)

 

Crwth

Le crwth semble être un dérivé de la lyre à laquelle on aurait rajouté un manche central et que l'on joue à l'aide d'un archet, innovation technique vraisemblablement introduite en Europe au XIe siècle. Cet instrument ne semble pas avoir été employé très longtemps en Europe occidentale (sans doute à la fin du XIe et au XIIe siècle), à l'exception du Pays de Galle où il a pris le nom qu'on lui donne encore aujourd'hui.

(crwth réalisé par Benjamin Margotton d'après une enluminure du « tropaire d'Auch » - fin du XIe siècle)

 

Vièle à archet

Peut-être issue d'une évolution des lyres à manche du type « crwth », la vièle à archet connait un essor formidable dans toute l'Europe à partir du XIe siècle et devient l'un des instruments de prédilection des « jongleurs ». La caisse est le plus souvent de forme ovale ou piriforme, mais on trouve des formes se rapprochant d'un huit lâche (à ne pas confondre avec les formes « en huit » de certaines gigues) dès la fin du XIIIe siècle.

(vièle fabriquée par Thibault Matthaus selon une technique d'assemblage non médiévale)

 

Chifonie

La chifonie est, comme la vièle à archet, un instrument à cordes frottées, mais l'archet y est remplacé par une roue en bois actionnée par une manivelle, et les notes y sont obtenues à l'aide d'un clavier. Les chifonies du XIIIe siècle semblent ne comporter qu'une seule rangée de touche et être dépourvues de « chien », dispositif qui fera plus tard le succès de la vielle à roue.

(chifonie réalisée par Xavier Leclerc d'après plusieurs sources iconographiques du XIIIe et du début du XIVe siècle)

 

Citole

La définition exacte de la citole varie d'un auteur à l'autre. J'en retiens celle d'un instrument à fond plat, souvent pourvu de frettes et d'un manche double, et dont la caisse peut être de formes très diverses. Peut-être déjà usitée au XIIe siècle, c'est à partir du XIIIe siècle que ses représentations se multiplient, notamment dans le royaume de France, en Alsace et en Espagne du nord. Les cordes sont pincées à l'aide d'un plectre.

(citole reconstituée par Thibault Matthaus d'après une statue de la cathédrale de Strasbourg – 2e moitié du XIIIe siècle)

 

Oud

Déjà connu au XIe siècle dans le monde arabo-musulman, le oud va s'introduire timidement en Europe par l'Espagne à la fin du XIIIe siècle, avant de devenir populaire au cours du XIVe siècle dans le reste du continent où il évoluera et prendra le nom de « luth ». Les cordes sont pincées avec un long plectre, souvent en corne.

(instrument de fabrication égyptienne)

 

Contact - Galerie - Agenda - Espace Pro - Presse - Qui sommes-nous ?

accueil