AZINCOURT : BOUILLONS ET DÉCONFITURE !

(Page provisoire)

Note d'intention

C'est au cours de collaborations récurrentes avec le Centre Historique Médiéval d'Azincourt que s'est imposée l'idée de créer un spectacle autour de la bataille d'Azincourt dans la lignée des fabliaux que nous y avons présentés à plusieurs reprises. Comédiens professionnels et diplômés en Histoire et Archéologie, nous avons à cœur depuis dix ans et la création d'EUTRAPELIA d'essayer de concevoir des spectacles aussi dynamiques que pédagogiques, drôles ou émouvants.

Mais comment faire de cette défaite française un spectacle à la fois drôle et instructif ? Comment faire rire le public avec des combats sanglants sans tomber dans l'irrespect pour ses nombreuses victimes ni, à l'inverse, se complaire dans la glorification habituelle de la figure du chevalier médiéval ? Comment transmettre le récit historique et factuel avec légereté et humour, mais aussi ce qu'il faut de réflexion ?

Après avoir établi le déroulé le plus précis et probable possible de la bataille en croisant les travaux de plusieurs historiens spécialistes du sujet, nous avons choisi de la faire raconter par deux ménétriers de la deuxième moitié du XVème siècle, pour permettre aux personnages le recul nécessaire sur les évènements évoqués, tant par l'éloignement chronologique que par leur statut social, même si des souvenirs de récits familiaux pourront se mêler au récit général.

Au milieu d'un décor crédible pour de simples artistes de rue de la fin du Moyen Age, les deux personnages vont d'abord brièvement poser le contexte général de la Guerre de Cent Ans, forcément factuellement, mais avec rythme, humour et ironie ; ils s'attarderont ensuite sur les préparatifs de la bataille, raillant abondamment - ils auraient tort de s'en priver - l'arrogance de la chevalerie française. Et c'est à deux qu'ils vont rejouer les combats opposant plusieurs milliers d'hommes dans une ambiance de farce gentiment sanguinolente.

Le retour au calme se fera au son d'une chanson du début du XVème siècle écrite à la gloire du roi Henri V, que les deux comédiens chanteront en vieil anglais, avant de rappeler, à contre-courant des traditionnelles épopées chevaleresques, l'horreur de la guerre à travers les mots authentiques de chevaliers de la fin du Moyen Age.

Fiche technique

Nombre d'intervenants : deux comédiens.
Durée du spectacle : 40 minutes environ.
Nombre de représentations quotidiennes : 3 maximum.
Public: tout public.
Espace scénique optimal : 8 x 7 m (extérieur) ou 8 x 5 m (intérieur).
Sonorisation : non.
Eclairage : non, sauf en cas de représentation nocturne ou en intérieur (à fournir par l'organisateur).

Contact - Agenda - Espace Pro - Presse - Qui sommes-nous ? - Facebook - Youtube - Instagram

Accueil - Plan du site