LES TRIACLEURS

Dans un Royaume ruiné par la « Guerre de Trente Ans », chacun fait ce qu'il peut pour subvenir à ses besoins. Liccarda et Taddéo, de ces « Bohémiens » immortalisés par les gravures de Jacques Callot, déambulent dans les rues et tentent de prouver au plus grand nombre l'efficacité des objets magiques qu'ils trimballent dans leur petite charrette. Vendant à qui veut bien croire leur boniment d'innombrables remèdes à tous les maux possibles et imaginables, tous deux se font « triacleurs », du nom de ces commerçants peu scrupuleux décriés par les auteurs humanistes.

Tirant son savoir des formulaires et lapidaires de l'Antiquité et du Moyen Age, mais aussi des superstitions paysannes de son siècle, Taddéo expose les propriétés miraculeuses de nombreuses amulettes et talismans. Quant à Liccarda, elle propose à la vente d'authentiques et saintes reliques, se faisant même parfois « pardonneuse » en promettant des indulgences à tous ceux qui lui achèteraient une sainte phalange ou une sainte rognure d'ongle...

 

Dossier complet à télécharger ICI

Contact - Agenda - Espace Pro - Presse - Qui sommes-nous ? - Facebook - Youtube - Instagram

Accueil - Plan du site